Jobs étudiants: par où commencer?

Alors que l’on arrive doucement à la moitié de l’été, et que les démarches pour la rentrée commencent à se profiler à l’horizon, je me suis dis qu’il serait temps de parler pognon (qui a dit jobs étudiants?). Et oui, chers étudiants, voici un petit récapitulatif non exhaustif des moyens de gagner de l’argent pendant l’année scolaire. Et il n’est pas forcément trop tôt pour vous y mettre, en commençant à démarcher maintenant vous pouvez gagner un peu de temps et surtout décrocher des postes que vous n’auriez pas forcément eu en vous y prenant plus tard.

Je tiens à préciser que dans cet article je ne parle que des emplois sans qualifications spécifiques requises à l’embauche, après, rien ne vous empêche (et je vous le conseille) de chercher dans votre domaine d’étude, vous aurez bien plus de qualités à mettre en avant.

Des jeunes qui cherchent un job en regardant le ciel, ou on sait pas trop quoi, donc ils sont mal barrés en fait

Jobs étudiants: Quel besoin?

Commençons par utiliser – temporairement, je suis pas un tyran non plus, moi – nos méninges. Un travail ça prend du temps et ça rapporte de l’argent à peu près proportionnellement au temps passé dessus. Vous devriez commencer par réfléchir aux plages horaires et au temps total que vous pourrez garder pour un travail, en prenant en compte les temps de révision à coté des cours et, si possible, un temps de repos (parce que mine de rien, un an c’est long). On retrouve deux types d’étudiants: ceux qui choisissent de bosser le soir après les cours afin de conserver leur week-end, et ceux qui préfère ne pas surcharger leur semaine, quitte à sacrifier les journées libres qui leur restait. Travailler une année complète ? Après ça dépend, vous pouvez très bien ne travailler que pendant les vacances ou une période donnée de l’année (profiter du premier semestre, souvent un peu plus simple, pour mettre un peu de sous de coté par exemple).
On remarque donc que l’on peut découper les jobs étudiants en deux grand groupes : les emplois avec une durée que vous savez limitée, et les autres.

Rêvez pas, les jobs étudiant reviennent souvent à cassier(e)

Travailler un peu

Dans le premier type d’emploi, on trouve tous les emplois saisonniers d’été, les emplois pendant la période des fêtes ou des soldes d’hiver, pendant les vacances, mais pas que : pas mal d’emplois qui peuvent continuer indéfiniment permettent aussi très bien d’être pris pendant un cours moment et arrêté pour être recommencé plus tard, comme animateurs pendant des salons – qui reviennent périodiquement tout au long de l’année-, ou pas (mais faites attention, démissionnez proprement si vous voulez conserver une chance de revenir). Les périodes de recrutement commencent en général assez tôt par rapport à la période travaillée, il est donc conseillé de vous faire un planning, et de peut-être commencer à contacter les entreprises pour obtenir quelques renseignements. Détail intéressant: même si l’on a un job à l’année, il est parfois requis de se trouver un job de complément pendant les vacances (gaffe aux limites posées dans votre contrat en CDI par rapport au cumul d’emplois). Ces emplois ont l’avantage de laisser un temps maximal disponible pour la glande les études, mais rapportent logiquement moins sur l’année qu’un travail sur la durée.

Ou sinon il y a les centres d'appels!

Travailler toute l’année

Dans le second type d’emplois… On retrouve un peu de tout en fait. Pas mal d’entreprises qui recrutent des saisonniers recrutent aussi (moins) pendant toute l’année (fast-food, parc d’attractions ouverts toute l’année, magasins, grandes surfaces…), il y est parfois plus facile d’obtenir un CDI en commençant en tant que saisonnier et en se distinguant par son travail.
Une autre méthode, qui peut aussi être utilisée ainsi, est d’envisager la poursuite de ses études en alternance/apprentissage.
Cette possibilité implique cependant de postuler pour une formation compatible, et d’être en accord avec ses choix de poursuite d’études (sachez cependant que certaines licences générales (la mienne?) proposent à partir de la L3 la possibilité de continuer en alternance, sans trop influencer les possibilités de poursuites d’études, donc non, la fac ne vous empêche pas forcément de le faire). L’intérêt principal de l’alternance étant d’assurer de la thune tout au long de l’année (vacances y comprises, enfin, vous avez plus vraiment de vacances) tout en donnant de l’expérience professionnelle utile pour son cv (non parce que les burgers, les fruits et légumes et tout ça, c’est bien gentil, mais au fond on s’en fout un peu). Attention, cependant, ces jobs vont exiger de vous une grande rigueur et pas mal de motivation pour ne pas lâcher les cours, réflechissez vraiment au rapport cours/taff/repos si vous optez pour les jobs à l’année

Il est vrai que toutes ces pistes demandent à être clarifiées et développées, ce qui pourrait être fait dans d’autres articles consacrés exclusivement à un cas précis, cependant ce premier article vous offre déjà les premières pistes pour définir vos critères de recherche, et commencer à vous renseigner de votre coté.

Wyldrom

Laisser un commentaire

Léo & Maltion