Facebook : Pourquoi rester ?

Cela ne vous a peu-être pas échappé. Il y a 10 jours, Facebook annonçait la connexion de plus d’1 milliard d’utilisateurs dans le monde (relayé ici, entre autres) et ce, en 24h. Pourtant, nous connaissons tous quelqu’un qui n’es pas ou plus inscrit. C’est peut-être le cas d’un ami, d’un parent ou c’est peut-être même votre cas. Mais… Pourquoi ? Interrogeons-nous d’abord sur la raison qui pousse certaines personnes à fuir Facebook avant de comprendre ce qui a créé le succès de la firme

Facebook ne sert à rien

Pour certains de ses détracteurs, Facebook ne sert à rien et… Il est vrai qu’après avoir sacrifié 20 minutes de sa vie sur Candy Crush pendant 6 mois, on se dit qu’ils ont peut-être raison. Pourtant, je pense que chacun peut y trouver son compte. Jeux casuals, moyen de garder le contact, mine d’informations, albums photos… Facebook permet beaucoup de choses. Il ne sert pas à rien. On y perd juste surement beaucoup trop de temps.

Ma vie privée ne regarde pas Facebook ni le reste du monde

A l’heure où internet n’est plus qu’un immense centre commercial essayant de vous vendre à tout prix ce que vous désirez, cet argument ne tient plus debout, les gars ! On sait ce que vous recherchez sur Google, autant l’assumer ! Sauf les trucs avec 2 chevaux et cette stripteaseuse, là. Ok. Ca, on n’aurait pas du le regarder. Bref, on va dire que ça n’existe pas. Concernant les photos, je comprend que certaines personnes ne veillent pas être visibles en public. Et là,il y a 2 choix. On publie une photo de vous, en soirée, bourré, en train de faire l’hélicoptère sur la table d’un pub. Vous n’êtes pas inscrit sur Facebook, vous ne le saurez jamais (sauf si vos collègues de bureau se foutent de vous demain matin) et vous ne pourrez jamais l’enlever. Par contre, en étant membre, vous pourrez aisément faire enlever cette photo par requête, ce qui est quand même mieux que d’enfouir sa tête dans le sable.

Les gens ne se voient plus depuis l’arrivée de Facebook

Pour parler de choses personnelles, j’ai récemment fêté mes 21 ans. Certaines personnes en ont profité pour me souhaiter un bon anniversaire sur mon journal (et je les remercie au passage), Et bien, ces personnes n’étaient pas forcément des gens que je côtoie tous les jour et le fait qu’elles aient « brisé la glace » m’a permis de discuter avec certains voir, carrément, d’en revoir d’autres. Bref. Certaines personnes (et c’est mon cas), sont trop timides pour pouvoir se lancer dans une discussion avec quelqu’un afin de prendre des nouvelles. Mais Facebook et la distance qu’il crée fini par, au final, rapprocher les gens timides, un peu comme Tinder rapproche les libertins les célibataires.

Mais Léo, Facebook te paye pour ton article ?

Bien sur que non. Et j’ai quand même un peu de mauvaise foi quand je dis du bien de Facebook. Je n’ai jamais joué à Candy Crush. Je n’ai rien contre les gens qui se désinscrivent. D’ailleurs, je n’y perd rien au final. Mais simplement. Il n’y a rien de mal à se centraliser. Avant je passais des heures sur des tas de sites pour chopper une information qui m’intéresserait. Aujourd’hui, je descend ma timeline et je remplis mon navigateur d’articles en tout genre en 15 minutes.

La réalité sur Facebook

En bref. Si tu est parti de Facebook, vient en débattre en commentaire. D’ailleurs, si tu es resté, ben, parles en aussi parce que, sinon, ce sera dur. Faut 2 parties dans un débat, non ?

Léo de Villevocance

 

2 Comments

  1. Maltion 10/09/2015
    • LeoDeVillevocance 12/09/2015

Laisser un commentaire

Léo & Maltion